Articles pour Libye

Au cours de la 93ème session qui s’est tenue à Genève du 30 mars au 8 avril 2022, le Groupe de travail de l’ONU sur la détention arbitraire a conclu à la responsabilité du gouvernement libyen du fait des agissements des milices affiliées au général Khali

Dans son Avis n°62/2021 rendu le 17 novembre 2021, le Groupe de travail de l’ONU sur la détention arbitraire (GTDA) a considéré la privation de liberté des citoyens libyens, Abdelhakim Imbarak Muhammad Ali et Sulaiman Muhammad Salim Sulaiman, comme arbitraire.

Le 21 mars 2022, Alkarama s’est adressé au Groupe de travail sur les disparitions forcées de l’ONU concernant la situation d’Osama Muhammad Saleh AL GHAFIR AL OBEID, colonel dans l’armée libyenne fait prisonnier le 07 décembre 201

Le militant politique Dr. Abdurahman Mohamed Arjili Ghoma, ancien vice-ministre des victimes de la guerre et des personnes disparues, enlevé en Libye il y a environ six ans, a été libéré.

Le 11 août 2021, Alkarama s’est adressé au Groupe de travail de l’ONU sur la détention arbitraire concernant la situation de MM. Sulaiman Muhammad Salim SULAIMAN et Abdelhakim Imabarak Mohammed ALI, tous deux arrêtés  en 2016 par les « Forces Spéciales de dissuasion » en Libye.

Le Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire (GTDA) a regretté que le Gouvernement libyen d'accord national n'ait pas respecté les recommandations du groupe de travail concernant la libération de M. Mustafa Talib Younis Abdel Khaleq Al-Darsi, détenu arbitrairement depuis 6 janvier 2016, réclamant sa libération immédiate ainsi qu'une indemnisation.

La Libye a connu récemment des assassinats de commandants sur le terrain dans les forces du général Khalifa Haftar. Il s'agit notamment de commandants recherchés pour crimes internationaux en raison de leur implication dans des crimes de guerre, y compris des exécutions contre des civils. Ces assassinats pourraient faire partie d'un stratagème pour liquider les témoins à charge contre les grands criminels recherchés pour la justice, et leurs partisans  régionaux et internationaux.

Alkarama a saisi  le Groupe de travail des Nations Unies sur les disparitions forcées ou involontaires (GTDF) concernant la situation du Dr Abdurahman Mohamed Arjili Ghoma, l’ancien vice-ministre des victimes de la guerre et des personnes disparues, enlevé par des hommes armés à Tripoli le 8 juin 2016 alors qu'il se rendait à son travail .

À la suite de l'action engagée par Alkarama le 11 octobre 2016, le Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire (WGAD) a rendu l’avis 13/2020 déclarant arbitraire la détention de Mustafa Abdelkhalek Al Darsi.

Au cours de sa 112ème session qui s'est tenue à Genève du 7 au 31 octobre 2014, le Comité des droits de l'homme des Nations Unies a rendu sa décision dans l'affaire concernant Saleh Salem Hmeed et plusieurs membres de sa famille, arrêtés, détenus et torturés par les services de sécurité de l'ancien régime de Kaddafi.

Rappel des faits

Nos videos