Articles pour Irak

Le Comité des disparitions forcées de l’ONU, chargé de veiller à l’application de la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées ratifiée par l’Irak le 23 novembre 2010, a exhorté, le 18 novembre 2021, l’État partie à localiser et M. Mohammed AL DARAJI disparu depuis son enlèvement le 10 février 2014 à son domicile.

Instance onusienne chargée de veiller à l’application de la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées ratifiée par l’Irak le 23 novembre 2010, le Comité des disparitions forcées de l’ONU appelle régulièrement le gouvernement irakien à élucider les nombreux cas de disparitions forcées survenus dans le pays.
Malgré ses obligations, l’Irak manque à ses engagements et de nombreuses affaires attendent d’être éclaircies depuis de longues années.

Un rapport publié par la Mission des Nations Unies en Irak (MANUI) et le Haut Commissariat aux droits de l'homme (OHCHR) a mis en évidence la nécessité de prévenir la torture dans les lieux de détention en Irak, y compris dans la région du Kurdistan, soulignant un certain nombre de questions qu'Alkarama avait soulevées ces dernières années à cet égard dans le cadre de ses préoccupations concernant la situation des droits de l'homme dans le pays.

Les autorités irakiennes sont régulièrement rappelées à l’ordre par le Comité des disparitions forcées (CED) de l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour manquement à leurs obligations découlant de la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées ratifiée par l’Irak le 23 novembre 2010.

Le Comité sur les disparitions forcées (CED), chargé de surveiller la mise en œuvre par les Etats de la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées, a exhorté le gouvernement irakien à respecter ses engagements découlant de la Convention ratifiée le 23 novembre 2010.  

Le 14 novembre 2017, Alkarama a soumis au Comité des disparitions forcées un appel urgent concernant le cas de Mounir Al Jabouri. Il a été arrêté le 14 avril 2014, avec deux de ses cousins par des membres de la 17e division de l'armée irakienne. Tous les efforts de la famille d’Al Jabouri pour le localiser au fil des ans sont restés vains.

Le 12 janvier 2015, Alkarama a saisi le Groupe de travail sur la détention arbitraire (GTDA) des Nations Unies pour qu'il appelle les autorités irakiennes à mettre fin à la détention arbitraire d'Ahmad Al Alwani, un membre du Conseil des représentants irakien, en le libérant immédiatement. M.

Le 17 décembre 2014, Alkarama a remis une liste de 22 questions au Comité des droits de l'homme (CDH) pour que les experts onusiens les soulèvent auprès des autorités irakiennes lors de leur examen du cinquième rapport périodique de l'Iraq.

Le 19 décembre 2014, Alkarama – conjointement avec l'Association des Défenseurs des Droits de l'Homme en Irak (AHRDI), la Fédération Générale des Femmes Iraquiennes (GFIW), la Division des droits de l'homme de l'Association des Universitaires Musulmans en Irak, la Commission Irakienne pour les Droits de l'Homme (CIDH) et l'Organisation pour la Justice et la Démocratie en Irak (OJDI) – a envoyé un rapport au Sous-comité d'accréditation (

Le 26 novembre 2014, Alkarama a remis une liste de 28 questions au Comité sur les disparitions forcées (CED) pour que les experts onusiens les soulèvent auprès des autorités irakiennes lors de l'examen de leur rapport initial.

Nos videos