Alkarama lance son rapport annuel 2016.

Notre site web est en cours de refonte afin d'offrir une meilleure navigation à nos visiteurs. Le contenu sera mis à jour comme d'habitude mais certaines fonctionnalités pourraient être réduites pendant la migration.

Du Prix Alkarama à la prise d’actions concrètes en soutien des « Défenseurs des droits de l’homme de l’année »

À partir de cette année, la Fondation Alkarama renonce à sa cérémonie annuelle du Prix Alkarama pour les Défenseurs des Droits de l'Homme dans le Monde arabe pour prendre des actions plus concrètes pour les soutenir, dans l'espoir d'obtenir plus d'impact dans la protection et la promotion des droits de l'homme dans le Monde arabe, en prenant en compte les obstacles spécifiques à la région. Le nouveau format inclura une campagne de sensibilisation internationale, ainsi qu'un soutien direct légal, moral et financier.

Dès 2009, Alkarama a organisé une cérémonie annuelle de remise de prix, autour du 10 décembre (la Journée internationale des Droits de l'Homme), en l'honneur d'éminentes personnalités et organisations qui avaient significativement contribué à la protection et la promotion des droits humains dans le Monde arabe. L'objectif de cette cérémonie était de faire connaître ces défenseurs des droits de l'homme à la communauté internationale en mettant en lumière leur activisme et leur engagement constant en faveur de ces droits dans leurs pays.

Trop souvent, malheureusement, les États arabes ne respectent pas leurs obligations internationales et persécutent systématiquement les défenseurs des droits humains au moyen de menaces et de poursuites. Ainsi, nombre d'anciens lauréats – qui étaient pour la plupart emprisonnés lors de la cérémonie – ainsi que leurs familles n'ont pu se rendre à Genève pour participer à la cérémonie.

Alkarama a toujours essayé de trouver le moyen le plus efficace pour protéger ces hommes et femmes qui sacrifient leur liberté, et parfois même leur vie, dans l'espoir de vivre dans un Monde arabe où les droits et les libertés fondamentales de tous seraient respectés et protégés.

Par conséquent, Alkarama a choisi de remplacer, dès cette année, sa cérémonie de remise de prix annuelle par une campagne internationale de plaidoyer en soutien au(x) 'Défenseurs des Droits de l'Homme de l'Année'. Dans le but d'avoir toujours plus d'impact dans ses campagnes de sensibilisation à venir, Alkarama adoptera chaque année son action à la situation de ceux que nous souhaitons honorer, et inclura notamment un soutien juridique, moral et financier direct au(x) 'Défenseurs des Droits de l'Homme de l'Année'.

Nous espérons que ce nouveau format agira comme une tribune plus efficace pour mettre en évidence le travail de ces personnes et organisations de premier plan auprès de la communauté internationale, contribuant ainsi efficacement à la protection et la promotion des droits de l'homme dans le Monde arabe.

Les précédents lauréats du Prix Alkarama sont : Talib Al Mamari (Oman, 2015), qui purgeait une peine de prison lors de la cérémonie de remise du prix ; Shireen Issawi (Palestine, 2014), toujours détenue et condamnée à quatre ans de prison ; Abdulelah Haider Shaye (Yémen, 2013) ; Saud Al Hashimi (Arabie Saoudite, 2012) , qui purge une peine de prison de 30 ans ; Mohamed Al Roken (Émirats Arabes Unis, 2012) condamné à une peine de 10 ans de prison; Aida Seif Al Dawla et Saïd bin Zair (Égypte & Arabie Saoudite, 2011) ; Haithem Al Maleh (Syrie, 2010) qui était détenu lors de la cérémonie, et Ali Yahia Abdennour (Algérie, 2009).

Pour plus d'informations ou une interview, veuillez contacter media@alkarama.org (Dir: +41 22 734 10 08).

À propos d'Alkarama
Basée à Genève, la Fondation Alkarama est une organisation non gouvernementale de défense des droits de l'homme créée en 2004 pour soutenir tous les individus, dans le monde arabe, soumis, ou à risque, d'exécution sommaire, de disparition forcée, de torture ou de détention arbitraire. Agissant comme un pont entre les victimes dans le monde arabe et les mécanismes des Nations Unies compétents en matière de droits de l'homme, Alkarama œuvre pour un monde arabe où tous les individus vivent libres, dans la dignité, et protégés par un état de droit. En arabe, Alkarama signifie « dignité ».