Maroc : Président de la Ligue Marocaine pour la citoyenneté et les droits de l'homme arrêté et malmené en raison de sa participation à une manifestation pacifique

Driss Sedraoui, 37 ans, Président de la Ligue Marocaine pour la Citoyenneté et les droits de l'homme, a été arrêté pour avoir assisté et apporté son soutien à une manifestation des cadres chômeurs, le 19 décembre 2012. Il avait exprimé sa désapprobation suite à l'intervention violente des forces de police.

Le lendemain, 20 décembre 2012 dans l'après-midi,Driss Sedraoui, a été arrêté sur la voie publique devant le Parlement, alors qu'il se rendait vers la gare centrale de Rabat par des officiers de sécurité, ceux-ci ne lui ont pas présenté de mandat de justice, ni informé des motifs de son arrestation.

Il a été introduit de force dans un véhicule de police où l'un des officiers de sécurité l'a violemment battu à coup de poig et de pied sur toutes les parties de son corps, après l'avoir insulté et avoir proféré des menaces de viol contre lui et sa famille.

Emmené au siège de la Deuxième Division de la sécurité de Rabat, il a été détenu pendant quatre heures durant lesquelles il a été menacé, intimidé et sommé de cesser des activités sous peines de représailles.

Libéré en fin de soiré, il s'est vu remettre une convocation à comparaître devant le Procureur du Roi du Tribunal de Première Instance de Rabat, le 26 décembre 2012.

Craignant que Driss Sedraoui n'ait été uniquement arrêté en raison de ses activités de défenseur des droits de l'homme, Alkarama a saisi les Procédures Spéciales des Nations Unies, leur demandant de bien vouloir enjoindre aux autorités marocaines de cesser les intimidations et représailles, y compris judiciaires, à l'encontre de Driss Sedraoui.

Pour plus d'informations ou une interview, veuillez contacter media@alkarama.org (Dir: +41 22 734 10 08).

Nos videos