IRAK: LE COMITÉ SUR LES DISPARITIONS FORCÉES SOULIGNE L'OBLIGATION DE L'IRAK DE RECHERCHER ET DE LOCALISER MOUNIR AL JABOURI, DISPARU DEPUIS 2014

iraq_disapp

Le 14 novembre 2017, Alkarama a soumis au Comité des disparitions forcées un appel urgent concernant le cas de Mounir Al Jabouri. Il a été arrêté le 14 avril 2014, avec deux de ses cousins par des membres de la 17e division de l'armée irakienne. Tous les efforts de la famille d’Al Jabouri pour le localiser au fil des ans sont restés vains.

Des mois après l'arrestation, les proches de M. Al Jabouri ont été informés par un fonctionnaire du ministère des Droits de l'Homme que M. Al Jabouri avait été libéré de l'un des centres de détention de la 17e division le 1er juillet 2014. Cependant, ils ont reçu des informations contradictoires par un autre contact, qui les a informés qu'il avait  été remis à la milice Asa'ib Ahl al-Haq, qui fait partie des unités de mobilisation populaire, et détenu à Hillah.
À la suite de l’appel urgent, le Comité a demandé à plusieurs reprises aux autorités irakiennes de prendre toutes les mesures nécessaires pour localiser M. Al Jabouri. Cependant, dans ses réponses, le gouvernement n'a fourni aucune mise à jour de sa situation ni aucune information complémentaire. Au contraire, dans sa dernière réponse, l’État partie a tenté de mettre en doute la crédibilité de la demande en la considérant comme «fausse».

Le 11 août 2020, Alkarama a été informée qu'une nouvelle note avait été envoyée le même jour en Irak, dans laquelle une fois de plus le Comité regrette que l'État partie n'ait fourni aucune information sur l'emplacement actuel d'Al Jabouri, soulignant l'obligation de l'État en vertu de la Convention «d'enquêter rapidement et impartialement sur la disparition forcée alléguée», «de prendre les mesures pour prévenir et sanctionner les actes qui entravent la conduite d'une enquête» et «d'informer le Comité, dans un délai déterminé, des mesures prises [ …] Pour localiser et protéger la personne concernée ». L'Irak a jusqu'au 11 novembre 2020 pour fournir les informations demandées.

Alkarama exhorte donc les autorités irakiennes à mettre en œuvre les recommandations réitérées du Comité, en prenant toutes les mesures nécessaires pour localiser M. Al Jabouri, notamment en menant une enquête approfondie et crédible sur sa disparition.

Nos videos