IRAK : Le Comité des disparitions forcées de l’ONU saisi des cas des trois frères Aqil Khalil Hamid Ibrahim, Emad Khalil Hamid Ibrahim et Falah Khalil Hamid Ibrahim

Consideration of IRAQ -Session Committee on Enforced Disappearances

Le 24 février 2022, Alkarama s’est adressé au Comité des disparitions forcées de l’ONU concernant la situation de trois frères irakiens Aqil Khalil Hamid Ibrahim, Emad Khalil Hamid Ibrahim et Falah Khalil Hamid Ibrahim arrêtés à leur domicile le 31 janvier 2014 par des militaires et disparus depuis. Alors que leur famille désespérait de les retrouver vivants, l’un des trois frères a été vu dans un centre de détention

Les frères Ibrahim ont été arrêtés le 31 janvier 2014 à leur domicile dans le quartier d'Al-Rasheed Al-Siyafiya à Bagdad par des militaires appartenant à la 17ème division de la 23ème brigade de l'armée.  Lourdement armés et en uniforme, ils sont arrivés dans plusieurs véhicules de type Hummer et Savador.  Une dizaine d'entre eux ont alors investis le domicile des victimes et les ont arrêtés sous le regard de leur famille ainsi que de leurs voisins sans fournir d’explications. Les victimes ont ensuite été emmenées vers une destination inconnue.

Malgré les démarches effectuées par leurs proches auprès des différentes autorités irakiennes leur sort est resté un mystère. Ce n’est que huit ans plus tard, le 6 février 2022, que leur famille a été contactée par un ancien détenu, libéré courant janvier, qui les a informés qu'il avait été récemment détenu dans la même prison que l’un des trois frères, Falah Khalil Hamid Ibrahim. Celui-ci a rapporté qu'ils étaient dans l’un des centres de détention de la 23ème Brigade située dans la zone de "Mahmoudiya" (sud, Bagdad).

L’ancien détenu a témoigné avoir subi de graves tortures en détention à l’instar de tous les détenus du centre ; il a rapporté avoir été pendu au plafond pendant de longues heures, battu à coups de câbles et avoir subi des chocs électriques sur différentes parties du corps.

Profondément affectée par ce témoignage, la famille de Falah Khalil Hamid Ibrahim a sollicité Alkarama pour tenter de sauver les trois victimes en adressant une action urgente au Comité sur les disparitions forcées des Nations Unies afin qu’il intervienne auprès des autorités irakiennes.

 

Nos videos