Articles

La Fondation Alkarama a saisi aujourd’hui Madame la Haut-Commissaire aux droits de l’homme des Nations Unies, ainsi que les procédures spéciales concernées, sur la situation actuelle en Algérie, notamment après l’annonce d’un cinquième mandat présidentiel de M. Abdelaziz Bouteflika, actuellement hospitalisé à Genève.

Alkarama a notamment souligné l’ampleur des manifestations au cours desquelles plusieurs millions de personnes sont sortis dans les rues pour dire non à un cinquième mandat, appeler à un changement radical du régime et à l’instauration d’un Etat de droit.

Dans un avis rendu le 19 novembre 2018, le Groupe de travail de l’ONU sur la détention arbitraire (GTDA) a considéré l’arrestation et le placement en résidence surveillée de l’ancien président des Comores, Ahmed Abdallah Mohamed

Le quotidien suisse Le Temps a publié les 6 et 7 janvier 2018 un article signé par Sylvain Besson suggérant que la Fondation Alkarama est dans viseur des services de renseignement suisses en raison de relations suspectes.

Le directeur des sites d’information Algérie Direct et Dzair Presse, Adlène Mellah, a de nouveau été arrêté le 9 décembre 2018 lors d’une manifestation de soutien au chanteur Reda City 16 actuellement détenu à la prison d’El Harrach.

Privé de liberté depuis le 13 octobre 2018, le chanteur et acteur

(Geneva, September 20, 2018) – On September 19, 2018, Assistant UN Secretary-General (ASG) Andrew Gilmour presented the annual report on reprisals against individuals who cooperate with the UN as part of an interactive dialogue with the Human Rights Council (

Le 30 octobre 2018, Alkarama a saisi le Comité contre la torture (CAT) des Nations Unies du cas de Mohamed Hajib, de nationalité allemande et marocaine, torturé et condamné par les autorités marocaines à dix années de prison sur la seule base de procès-verbaux de police signés sous la contrainte.

Le chanteur Reda Hamimed se trouve actuellement en détention préventive à la prison d’El Harrach. Il est accusé d’entretenir des liens avec le blogueur Amir Boukhors, connu en Algérie sous le nom d’Amir DZ. Ce dernier dénonce régulièrement sur sa page Facebook des affaires de corruption touchant de hauts dignitaires algériens au grand dam des autorités.

Au cours du mois d’octobre 2018, les autorités algériennes ont tenté d’entraver les activités du blogueur algérien Amir Boukhors, connu sur les réseaux sociaux sous le nom d’Amir DZ, en exerçant des pressions sur ses proches en Algérie alors que celui-ci vit actuellement en France.

Le 20 septembre 2018, lors de sa 39ème session, le Conseil des droits de l’homme a adopté le document final relatif à l’examen périodique universel (