Notre équipe

CONSEIL D'ADMINISTRATION

Khalifa Mohamed RabbanPrésident

Homme d'affaires qatari, Khalifa Mohamed Al Rabaan est actif dans un certain nombre d'organisations caritatives et des droits de l'homme.

Abbas Aroua  – Secrétaire du Conseil

Titulaire d'un doctorat en physique médicale de la Faculté de médecine de Lausanne, Abbas Aroua est un expert algérien réputé, spécialiste des droits de l'homme, de la résolution des conflits et de la communication interculturelle, qui a contribué à de nombreux ouvrages, conférences et publications sur ces sujets. Il est également membre fondateur de l'Institut Hoggar et de la Fondation Cordoue de Genève.

Ahcene Kerkadi

Dentiste de profession, Ahcene Kerkadi a été élu à la municipalité de sa ville natale en Algérie en 1990. Suisse d'origine algérienne et réfugié politique en Suisse depuis 1994, il a été actif dans un certain nombre d'initiatives et d'organisations des droits de l'homme, y compris la section suisse d'Amnesty international.

COMITÉ CONSULTATIF

Suite à la révision des statuts de la Fondation, approuvée par l'Autorité fédérale de surveillance des fondations en août 2014, un Comité consultatif a été institué. Composé d'experts reconnus des droits de l'homme ou du monde arabe, il a pour mission de conseiller la Fondation sur sa stratégie globale et sur des questions d'ordre éthique ou de bonne gouvernance. Les membres du Comité sont:

  • Maha Azzam. Éminente spécialiste de la politique du Moyen-Orient et de l’islam politique, Maha Azzam est égyptienne et titulaire d'un doctorat en philosophie de l'Université d'Oxford. De 2002 à 2015, elle a été chercheuse associée au programme Moyen-Orient et Afrique du Nord à Chatham House, en Grande-Bretagne ; elle a également été conseillère du groupe MENA à la British Academy for the Humanities and Social Sciences. Auparavant, Maha Azzam a été chef du programme sur la sécurité et le développement dans les États musulmans, au sein du Royal United Services Institute for Defence and Security Studies. Elle dirige actuellement le Conseil révolutionnaire égyptien, une large coalition qui promeut l’établissement d’un État démocratique et civil en Égypte.
  • François Burgat. Politologue français et maître de recherches au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), il a occupé le poste de directeur de l'Institut français du Proche-Orient (IFPO). Actuellement directeur de la recherche à l'Institut de recherches et d'études sur le monde arabe et musulman (IREMAM) à Aix-en-Provence, il a vécu dans le monde arabe pendant plus de 18 ans : en tant que professeur de droit à l'Université de Constantine en Algérie (1973-1980), au Centre d'études et de documentation économiques, juridiques et sociales (CEDEJ) au Caire (1989-1993), puis comme directeur du Centre français d'archéologie et de sciences sociales de Sanaa, au Yémen (1997-2003).
  • Richard Falk. Américain et professeur émérite de droit international à l'Université de Princeton, il est auteur ou co-auteur d'une quarantaine d'ouvrages. En 2008, le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a nommé Richard Falk Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l'homme dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967, pour un mandat de six ans.
  • Mutaz Qafisheh. Avocat international palestinien et français, il est actuellement doyen de la Faculté de droit et de sciences politiques de l'Université d’Hébron en Palestine. Il est titulaire d'un doctorat en droit international de l'Institut des hautes études internationales et du développement (IHEID) de Genève, en Suisse, et a travaillé avec le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme à Genève, Beyrouth et Ramallah. Mutaz Qafisheh a écrit et édité six livres et une cinquantaine d'articles, et a enseigné le droit dans les universités d'Al-Quds et de Birzeit. Il est directeur de thèse de doctorat à l'Université d'Exeter, au Royaume-Uni.

EMPLOYÉS

Mourad DhinaDirecteur Exécutif

.

Dr Mourad Dhina a rejoint Alkarama en 2007 pour diriger la croissance et la professionnalisation de l'organisation lorsqu'Alkarama s'est enregistrée en tant que fondation de droit suisse. Avant de rejoindre Alkarama, il a travaillé comme chercheur scientifique à l'ETH-Zürich et au CERN de Genève. Dans les années 1990, Dr Dhina a contribué à plusieurs initiatives pour assurer le respect des droits de l'homme en Algérie, en travaillant avec différents acteurs politiques pour la promotion de l'État de droit, notamment à travers l'organisation de conférences sur le sujet. Mourad Dhina est titulaire d'un Doctorat en Physique des Particules du Massachusetts Institute of Technology (États-Unis).

Email: mourad.dhina@alkarama.org
Tél: +41 22 734 07 ext. 830
Skype: alkarama.md

Département Juridique

Rachid MesliDirecteur Juridique

.

Avocat algérien en droit pénal, Rachid a défendu les droits de dizaines de personnes soumises à des procès inéquitables, pendant la crise qui a éclaté à la suite de l'arrêt du processus électoral législatif dans le pays en janvier 1992. Le 31 juillet 1996, il a été enlevé par les forces de sécurité et détenu pendant trois ans après avoir été passé à tabac, reçu plusieurs menaces de mort, et condamné lors d'un procès qui avait clairement violé les normes internationales d'un procès équitable. Bien que les juridictions supérieures aient rejeté à plusieurs reprises les accusations et les condamnations portées contre lui, Rachid est demeuré en détention jusqu'en juillet 1999, date à laquelle il a finalement été libéré. Craignant pour la sécurité de sa famille, Rachid s'est installé à Genève en 2000 et a participé à la création d'Alkarama en 2004. Depuis cette date, il dirige son Département juridique. Il supervise le travail des juristes et élabore la stratégie de la Fondation pour son travail juridique.

Email: rachid.mesli@alkarama.org
Tél: +41 22 734 10 07 ext. 820
Skype: rachid2454