We are sorry, this content is not available in this language.

Yémen : deux Franco-tunisiens détenus au secret depuis plus d'un mois

Alkarama a saisi en urgence le Rapporteur Spécial contre la Torture du cas de deux Franco-tunisiens, MM. Aissaoui Taha et Ben Ayed Mourad, arrêtés et détenus au secret au Yémen depuis Mai 2014.

Les deux hommes sont installés au Yémen depuis une dizaine d'années et y ont fondé leurs familles tout en étudiant dans l'Hadramaout, au Sud du Yémen. Ils furent arrêtés sans mandat de justice les 7 et 8 Mai respectivement par les services de la sécurité politique (Al Amn Assiyassi) et emmenés dans leurs locaux. Quelques jours après ces arrestations, certains médias ont rapporté que les autorités les considéraient liés à des activités terroristes, alors même que le caractère notoirement pacifique des deux victimes semble contredire ces accusations.

À ce jour, leurs familles restent sans nouvelles de Mourad Ben Ayed et Taha Aissaoui et les autorités refusent de leur donner des informations sur leur lieu de détention et sur leurs sorts, au mépris de leurs droits fondamentaux. Il en est de même concernant leur avocat, qui n'a pu les rencontrer, au prétexte qu'aucune procédure pénale n'était engagée contre eux, en violation des règles internationales relatives au procès équitable.

Ces éléments laissent craindre qu'ils soient détenus au secret et très probablement torturés, les services de la sécurité politique étant coutumier de telles pratiques dans des affaires liées au terrorisme. Les vagues d'arrestations de citoyens, parfois arbitraires, menées par les autorités yéménites sous le prétexte de la lutte contre le terrorisme qui se multiplient dans le pays, renforcent ce sentiment.

Alkarama a donc saisi le Rapporteur Spécial contre la Torture afin qu'il appelle les autorités yéménites à libérer immédiatement les deux victimes, ou qu'en tout état de cause, elles soient placés sous la protection de la loi et leurs familles et avocat soient autorisés à les visiter. Si des actes de torture venaient à être confirmés par Mourad Ben Ayed et Taha Aissaoui, les autorités seront alors tenues d'ouvrir une enquête impartiale et exhaustive et d'en poursuivre les éventuels auteurs.

Our Videos