Articles pour Jordanie

Amer Jamil Jubran, un défenseur des droits de l’homme et de la cause palestinienne, est détenu arbitrairement par les autorités jordaniennes depuis Mai 2014. Cela fait plusieurs années que son engagement politique lui vaut d’être inquiété par les services de renseignements.

Alkarama exprime son inquiétude au sujet de la nouvelle loi anti-terroriste adoptée par le gouvernement jordanien le 1er Juin 2014. Les modifications apportées à la loi originelle n°55 de 2006 ne sont pas conformes aux standards du droit international des droits de l'homme et aux conventions ratifiées par le Royaume Hachémite.

Le 17 Septembre 2010, M. Al Uteibi a été convoqué par le Service de renseignement général et arrêté. Il a été maintenu au secret pendant 64 jours dans ses locaux puis transféré à la prison de Joueidah où il est détenu arbitrairement à ce jour.

Alkarama a demandé le 30 décembre 2010 au Groupe de travail sur la détention arbitraire d'intervenir auprès des autorités jordaniennes afin qu'elles libèrent et indemnisent m. Al Uteibi.
Le Comité des droits de l’homme a examiné le quatrième rapport périodique de la Jordanie (CCPR/C/JOR/4) les 13 et 14 octobre 2010 et le 26 octobre 2010, il a adopté les observations finales.
/*-->*/ /*-->*/

Le Comité des droits de l’homme a examiné le quatrième rapport périodique de la Jordanie (CCPR/C/JOR/4) les 13 et 14 octobre 2010 et le 26 octobre 2010, il a adopté les observations finales. Rappelons que le rapport jordanien a été présenté avec 12 années de retard.

Le Comité des droits de l'homme a procédé les 13 et 14 octobre 2010 à l'examen du quatrième rapport périodique de la Jordanie. Les experts ont partagé les principales préoccupations d'Alkarama tant sur la question des violations de droits de l'homme les plus graves que sur les dysfonctionnements sur le plan normatif.

Le quatrième rapport périodique est examiné le 13 et 14 octobre 2010 lors de la 100e session du Comité. Alkarama contribue à ce processus d'examen avec un rapport dans lequel elle exprime une série de préoccupations.

Le royaume de Jordanie a soumis en mars 2009 au Comité des droits de l’homme son quatrième rapport périodique. Celui-ci est examiné le 13 et 14 octobre 2010 lors de la 100e session du Comité.
Le royaume de Jordanie a soumis en mars 2009 au Comité des droits de l’homme son quatrième rapport périodique. Celui-ci est examiné le 13 et 14 octobre 2010 lors de la 100e session du Comité. Alkarama contribue à ce processus d'examen avec un rapport dans lequel elle exprime une série de préoccupations.
Alkarama a appris que M Ashraf Abdulsalam a été libéré le 28 septembre 2010 après avoir été arrêté le 28 juin 2010 et détenu pendant trois mois au secret dans un centre de la Direction générale du renseignement où il a subi des tortures.

Alkarama avait soumis le 26 juillet 2010 un appel urgent au Rapporteur spécial sur la torture afin qu'il intervienne auprès des autorités jordaniennes.