Yémen/EAU : Al-Shaibani libéré dans un état de santé déplorable

shaibani

Plus de 9 mois après son enlèvement et sa disparition forcée par les forces yéménites agissant au nom des Emirats Arabes Unis, le prédicateur yéménite Abdul Qadir Al-Badhiji (Al-Shaibani), pour qui Alkarama avait lancé un appel urgent au Groupe de travail des Nations Unies sur les Disparitions involontaires, a été libéré.
Malgré le mystère qui entoure encore les détails de l'enlèvement et la méthode de sa libération, des sources proches d'Al-Shaibani ont rapporté que ce dernier a été libéré de l'une des prisons sous la supervision des Emirats à Mukalla, le centre du gouvernorat de Hadramot. Selon les informations obtenues par Alkarama, Al-Shaibani a été transféré dans plusieurs centres de détention secrets gérés par les forces yéménites soutenues par les Émirats, y compris une prison au Camp (Abu Musa) dans la région côtière de l'ouest du Yémen surplombant la mer Rouge. Celle ci est gérée par l'agent de l'agence de sécurité nationale d'agence (renseignements) Ammar Muhammad Saleh  qui est le neveu de l'ancien président Ali Saleh.
Il semble que famille d'Al-Shaibani subit des pressions pour que ne soient pas révélés les détails du parcours de souffrance dAl-Shaibani mais les informations obtenues par Alkarama indiquent qu'Al-Shaibani a peut-être été transféré aux Émirats arabes unis, à l'instar de cas similaires de détenus yéménites interrogés par des enquêteurs émiratis dans des bases militaires à l'extérieur du pays.
Le 18 novembre 2020, Alkarama a écrit au Groupe de travail sur les disparitions forcées et involontaires, lui demandant d'intervenir concernant le prédicateur yéménite Abdul Qader Al-Badhiji (Al-Shaibani), disparu depuis le 30 octobre 2020 dans la ville de Aden dans le sud du Yémen, où il a été kidnappé par des hommes armés. On pense qu'ils appartiennent aux forces de la ceinture de sécurité qui contrôlent la ville et sont soutenues par les Émirats arabes unis, et ils l'avaient emmené devant sa femme et un de ses enfants vers une destination inconnue.
Les différentes régions yéménites se sont transformées en un théâtre ouvert de chaos, d'enlèvements et d'assassinats, en particulier celles dans lesquelles les Émirats arabes unis ont établi des formations militaires parallèles qui ne sont pas réellement soumises aux institutions de l'État yéménite et agissent au nom des Émirats arabes unis et de l'Arabie saoudite, comme cela est décrit dans les rapports de l'ONU.
Selon sa famille, le 30 octobre 2020, M. Abdul Qader Ali Abdullah Al-Badhiji Al-Shaibani, 65 ans, accompagné de sa femme et d'un de ses enfants partait  pour la capitale provisoire Aden pour terminer son traitement, tandis que sur la route du Caire, des hommes armés masqués l'ont kidnappé dans deux voitures dans le quartier de Mansoura après avoir tiré en l'air pour terroriser sa famille et l'ont emmené vers une destination inconnue.
Al-Shaibani, né en 1955, est une personnalité active dans l'humanitaire au Yémen et l'un des fondateurs de la Yemeni Wisdom Charitable Society ainsi que vice-président du Conseil de la Choura du Parti pour la paix et le développement. Il souffre depuis une dizaine d'années, de plusieurs maladies chroniques, dont une tumeur au cerveau et d'un problème d'articulation de la hanche et il a subi plusieurs interventions chirurgicales, mais son état de santé s'est aggravé à la suite de la disparition forcée dont il a été victime.

Nos videos