Arabie saoudite : Communication interrompue entre des détenus yéménites et leur famille

.

Alkarama a été informée que la famille Al-Houdali, famille de prisonniers yéménites détenus en Arabie saoudite, n'était plus autorisée à communiquer avec ses proches depuis près d'un mois sans plus ample explication de la part des autorités saoudiennes. 

Les familles déclarent que cette décision des autorités est un acte de représailles en réponse à leur participation dans un film documentaire diffusé sur la chaîne satellitaire Al Asr. Le documentaire retrace l'histoire tragique de cette famille dont plusieurs de ses membres ont été persécutés par les services de sécurité saoudiens. Installés depuis près d'un demi-siècle sur le territoire saoudien, ils ont été arbitrairement détenus et maltraités avant d'être expulsés vers le Yémen. A ce jour, 14 membres de cette famille sont toujours détenus dans les geôles du royaume saoudien, dont certains depuis près de sept ans en-dehors de toute procédure légale.

La mère de l'un des détenus affirme que la dernière fois que son fils a pu l'appeler de la prison d'Al-Qasim remonte au 22 avril dernier. C'était trois jours après la diffusion du film documentaire. Il lui a dit que les autres détenus de la famille et lui seraient présentés devant un tribunal à Djeddah alors que pourtant les dossiers de certains d'entre eux étaient déjà en examen devant le tribunal à Riyad.
D'autres membres de la famille ont dit avoir reçu un appel le même jour, le 22 avril 2013, de leur proche détenu dans la même prison. Il leur a également confié que son dossier serait transféré devant le tribunal de Djeddah le 14 mai et qu'il serait autorisé à ne les appeler qu'une fois par semaine. Pourtant, depuis le 22 avril, il n'a pas pu les contacter par téléphone.

La famille Al-Houdali nous avait déjà contactés il y a deux semaines pour partager leurs craintes d'actes de représailles de la part des autorités saoudiennes en raison de leur participation dans le film documentaire diffusé sur Al-Asr.

Alkarama se joint aux familles pour exprimer sa profonde préoccupation pour la vie des détenus dont les noms figurent ci-dessous. Les autorités saoudiennes ont en vertu des normes internationales des droits de l'homme le devoir de protéger le droit à la vie et à la sécurité de ces victimes.


Liste des membres de la famille Al-Houdali détenus en Arabie saoudite :
1 Ahmad Hadi Khadiri Qasir, 47 ans, 4 ans de détention
2 Salim Muhammad Musa Hudali, 26 ans, 5 ans de détention
3 Ibrahim Muhammad Musa Hudali, 24 ans, 5 ans de détention
4 Walid Muhammad Musa Hudali, 22 ans, 4 ans de détention
5 Ayman Muhammad Salim Hudali, 28 ans, 3 ans de détention
6 Sa'ad al-Din Nasir Sa'ad Hudali, 24 ans, 4 ans de détention
7 'Abd-al-Rahman 'Abdallah Ja'far, 38 ans, 5 ans de détention
8 Usamah Salih 'Abdallah Sanbusah, 33 ans, 7 ans de détention
9 Anwar Salih 'Abdallah Sanbusah, 31 ans, 7 ans de détention
10 Walid Yahya Muhammad al-Ahdal, 34 ans, 4 ans de détention
11 Khalid 'Abud al-'Amuri, 27 ans, 5 ans de détention
12 'Abd-al-Majid Batis, 32 ans, 3 ans de détention
13 'Abdallah Salih al-Siy'ari, 46 ans, 3 ans de détention
14 'Abd-al-Rahman Muhammad Isma'il ans, 32, 4-5 ans de détention

Nos videos