Mashreq

Derniers Articles

Dans la matinée du 18 décembre 2014, moins d'une semaine après le retour de Layla et Tarek Issawi de Genève où ils s'étaient rendus pour recevoir le Prix Alkarama 2014 pour les défenseurs des droits de l'homme au nom de leur fille, Shireen, toujours détenue par Israël, leur plus jeune fils, Shadi, étudiant en droit, a été ré-arrêté par les forces israéliennes à un poste de contrôle. Son arrestation s'inscrit dans une vaste campagne de représailles menée à l'encontre de la famille Issawi.

Le 2 décembre 2014, Alkarama et Human Rights Guardians ont envoyé une communication au Groupe de travail des Nations Unies sur les disparitions forcées ou involontaires (GTDFI) concernant les cas de trois citoyens syriens disparus entre août 2012 et mai 2013, vivant et travaillant tou

Alkarama salue la libération, le 18 décembre 2014, de Jadia Abdallah Nawfal et Omar Al Shaar, deux défenseurs des droits de l'homme syriens arrêtés à leur retour de Beyrouth, où ils avaient assisté à une conférence sur les droits de l'homme. Détenus à la prison d'Adra, ils ont été libérés hier, suite à une décision rendue par le juge d'instruction.

Le 28 août 2014, le Groupe de travail sur la détention arbitraire (GTDA), lors de sa 70ième session, a adopté un avis (Avis n° 36/2014) sur le cas d'Ammar Tellawi, activiste et Doctorant à l'Université de Damas, âgé de 35 ans.

Le 20 novembre 2014, Alkarama et Human Rights Guardians ont adressé une communication au Groupe de travail des Nations Unies sur les disparitions forcées (GTDFI), concernant les cas de deux citoyens syriens disparus du village d'Al Lataminah, dans le gouvernorat de Hama.